Wall of Fame épisode 2 l’ami Roland

Seconde étape dans notre hommage aux anciens casselois qui ont fait vivre notre mont avec cette fois  une pensée pour Roland Vanhove qui dans une dernière pirouette nous a fait la blague, mauvaise,elle, de nous quitter l’avant veille du carnaval d’hiver 2015 …

Le Reuze a défilé avec un brassard noir pour montrer le deuil et Cassel et ses casselois ont simplement rendu hommage par ses 3 mots Cassel aime Roland affichés partout dans les commerces, estaminets et fenêtres des maisons ..

Merci à Marie-Andrée, sa tendre et chère et épouse d’avoir bien voulu nous en dresser son portrait ci-dessous et l’on peut y lire que l’ami Roland a décidément toujours trouvé prétexte de se faire remarquer aux dates et jours des carnavals successifs ..

Quand est il entré aux Amis de Reuze papa?

Au berceau sans doute  comme tous les CATTOEN , bercé par les orgues de « ma campagne », il a participé au réveil dans les années 60..

Le jour de carnaval d’hiver 1984 il m’a dit  avoir  repéré une mariée qui cherchait mari jeune beau riche intelligent et surtout silencieux . Cinq  années plus tard , un soir de carnaval d’hiver , après avoir couché son Reuze , il lui a fait des triplés .

Sûr qu’il aimait Carnaval  ….  et qu’il en a abusé jusqu’au jour où il a compris qu’on pouvait « faire la fête sans perdre la tête » . Pour expliquer son abstinence il aimait à dire «  j’ai épuisé trop vite mon tonneau ! »

Il a connu l’époque des masquelours et des intrigues , il adorait les arlequins et avait commencé une recherche aux archives départementales sur leur origine  .

Depuis longue date, il collaborait à l’organisation du carnaval et des fêtes casseloises au sein des amis de REUZE PAPA ET REUZE MAMAN et du comité des fêtes . Guidant le groupe du samedi au  carnaval d ‘hiver bavarois , cannibales ,flocons de neige …   accompagnant le groupe des enfants des ateliers du mercredi le dimanche .  Heureux de soutenir les jeunes qui prenaient le relais

Lorsqu’en 1989 il est élu c’est naturellement à lui que le conseil municipal va confier la charge d’adjoint aux fêtes : une semaine seulement avant le lundi de pâques . Heureusement fairplay son prédécesseur lui confie le dossier clé en main .

Collaborant avec l’association des amis des Reuze , il œuvre avec ténacité pour la reconnaissance et la préservation de ce patrimoine : inscription des géants au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2005!!!

Parrainage des géants lillois en 1999,  2001 réalisation des  copies afin de préserver les anciens , qu’il veille à mettre à l’abri dans un musée départemental dont une partie de la muséographie à su faire une place de choix à la démesure de nos fêtes carnavalesques . Roland au sein des amis du musée tenait à ce qu’en devenant départemental , notre musée n’en reste pas moins casselois , bâtiment emblématique de notre partimoine . Il avait beaucoup d’estime pour sa conservatrice .

Pour le lundi de pâques , il ne ménageait pas sa peine . Entamant des longues tournées de distribution d’affiches dans le département et au délà . Nous entraînant dans  les fêtes alentours pour y dénicher des groupes originaux . Battant le rappel des copains pour trouver tambours et fifres afin d’ accompagner les arlequins .Mais il n’était pas seul ! Il savait pouvoir compter sur les copains :Bruno son bras droit et ministre des finances , Bellot, Djek , Sneul , Flep , Bernard … et pardon à ceux que j’oublie .

Les lendemains de pâques c’était douleurs , crampes et compagnie tant de fois il avait arpenté  les rues de la ville : barrières à déplacer , sandwichs à porter aux gars , ouvrir aux porteurs de grosses têtes , mettre en route le four merveilleux …. tant de petites choses qui ne se voit pas et font la réussite d’une fête populaire .

En 2008 ,c’est parce qu’ il ne sentait plus la force d’assumer son rôle de président du comité des fêtes  qu’il a pris sa retraite du conseil municipal tout en restant actif comme secrétaire des amis de Reuze papa . Malade il a profité du spectacle complet du lundi de pâques pour la seule et unique fois en 2014 , ému que chaque groupe du cortège s’arrête pour le saluer .”

Encore merci à Marie-Andrée …

Les commentaires sont fermés.